Ski : hors-piste et randonnée, le choix du guide

Fin de journée en ski de randonnée

Le paysage qui défile, l’impression de flotter, la neige qui vole, les cuisses qui chauffent… Vous êtes en train de skier. Du slalom sur les pistes damées au raid itinérant, en passant par les grosses journées de hors-piste, les possibilités offertes par le ski sont immenses, et l’activité comporte de nombreuses facettes. Et encore ne parlons-nous ici que de technique alpine, et non du skating, du ski de fond ou du ski nordique. Que vous soyez amateur de grosses descentes de hors-piste ou friand d’aventure et de nature à l’état sauvage, laissez-vous guider ! Je vous propose ici un choix subjectif des lieux où descendre les meilleurs hors-pistes et de quelques belles randonnées à ski. Un choix forcément personnel, et une liste très loin d’être exhaustive tant les possibilités sont vastes ! Mais tout d’abord un petit rappel pour bien expliquer de quoi on parle.

Ski hors piste et ski de rando, késaco ?

Trace de montée au Pic Jocelme

Le ski alpin, tout le monde voit à peu près ce que c’est ? Muni de chaussures rigides, d’une paire de bâtons et de skis alpins (des skis avec des carres métalliques de chaque côté, qui permettent d’accrocher sur la neige dure), vous prenez les remontées mécaniques pour descendre les pistes qui s’offrent à vous. Le ski hors-piste, c’est la même chose, mais au lieu de descendre par les pistes, on descend par des itinéraires non aménagés et non sécurisés. Pour certains itinéraires, vous serez aussi amenés à marcher un peu pour rejoindre les pentes de descente, voire à faire du ski de randonnée. Pour cette dernière discipline, les skis ont des fixations adaptées qui permettent d’avoir le talon détaché à la montée, et de l’attacher à la descente pour obtenir un ski proche d’un ski alpin à la descente. Les chaussures sont elles aussi adaptées : elles possèdent un système de verrouillage, qui permet qu’elles soient plus souple à la montée pour plus de confort, et de les rigidifier à la descente, pour plus de sécurité et de plaisir. Lors de certaines randonnées, on peut être amené à fixer les skis sur le sac à dos, voire à utiliser piolet et crampons pour franchir des passages raides ou escarpés.

Serre-Chevalier : le hors piste sous le ciel bleu

Tout poudre au-dessus de Guillestre

Serre-Chevalier est sans doute la station phare des Alpes du sud. S’étendant de la ville de Briançon au village de Monétier-les-Bains, de 1200m à 2800m, la station offre de nombreux versants et des styles de hors-piste très différents et pour tous les niveaux. On peut y skier aussi bien des forêts de mélèze joueuses qui offriront des slaloms naturels, que des pentes larges invitant aux grandes courbes, que des couloirs plus ou moins raides. Sa situation géographique permet à la station de jouir d’une météo souvent clémente, ce qui ne gâche rien au plaisir.  Un des musts ? La descente jusqu’au village de Pelvoux par le vallon de l’Eychauda, versant sans aucune remontée mécanique. Prévoir le taxi pour le retour ! Avec des skis de randonnée, un autre must est d’aller découvrir le temps d’une journée l’univers glaciaire et sauvage des Dômes de Monétier.

La Grave : le royaume des freeriders

Ski de poudreuse dans le Mercantour

Le village de La Grave est mondialement connu pour son téléphérique qui propulse les skieurs de 1400m à 3400m d’altitude, et pour ses hors-pistes au long cours. Ici, il vous faudra déjà u bon niveau de ski et une bonne forme physique pour apprécier les longs itinéraires formés de vastes pentes invitant aux grandes courbes et terminant dans des forêts techniques. Mais vous serez récompensés par une vue à couper le souffle, au pied des sommets de la Meije et du Râteau. Au printemps, la descente sur le village de Saint Christophe en Oisans par le vallon de la Selle, au cœur du parc national des Ecrins, est également chaudement recommandée pour les bons skieurs.

La Vallée Blanche

Dans la Vallée Blanche

Comment parler de ski hors-piste en France sans parler de la Vallée Blanche ? Après avoir emprunté le célèbre téléphérique de l’Aiguille du Midi à Chamonix, la Vallée Blanche propose une descente de près de 2800m de dénivelé techniquement accessible, et dans un environnement glaciaire unique. Après avoir profité de la vue exceptionnelle depuis le sommet de l’Aiguille du Midi, vous descendrez de larges pentes enneigées entourés des plus beaux sommets du massif, pour atteindre la Mer de Glace que vous suivrez jusqu’à la buvette des Mottets, où vous emprunterez une piste vous ramenant à Chamonix. Pour les skieurs avertis, des variantes sont possibles. L’Aiguille du Midi est également le départ de nombreuses randonnées à ski.

Le col de l’Aiguillette

Dénivelé raisonnable, pentes larges et douces, et vues somptueuses font de cette randonnée à ski très accessible et chaudement recommandée. Venez tester votre glissé de peau de phoque et votre technique de conversion sur les pentes de ce col situé à l’entrée du massif des Cerces. Au col, la vue s’ouvre sur le massif des Ecrins de l’autre côté de la vallée, pour rêver des sommets à faire au printemps ou en été.

Le Dôme des Ecrins à ski

Ski près des crevasses

Entre paysages grandioses, ski glaciaire de qualité et la conquête d’un 4000 à ski, le Dôme des Ecrins est sans aucun doute une des courses de ski majeure du massif des Ecrins. Après une nuit au refuge du Glacier Blanc, il vous faudra remonter le plat du glacier jusqu’à parvenir au pied de la Barre des Ecrins. De là, il vous faudra choisir le meilleur chemin pour éviter les crevasses et réduire l’exposition aux séracs, pour parvenir au sommet du Dôme des Ecrins. S’offre à vous une longue descente face aux sommets du bassin : Roche Faurio, Pointe Louise, Pic du Glacier Blanc, etc. défilent devant vous tandis que vous vous laissez glisser sur vos skis. Et pour ceux qui ne seraient pas rassasiés, le sommet se prête très bien à un raid de plusieurs jours dans le massif des Ecrins.

Le Tour de la Meije

Montée en ski de randonnée

Sans doute le raid à ski le plus connus des Ecrins. Déclinable en 3, 4, 5 jours ou plus, ce raid propose de franchir cols et sommets autour de la Meije, sommet emblématique du massif des Ecrins. Ce raid glaciaire fera appel à tous vos talents de skieur et d’alpiniste : remontée de couloir, descente en rappel, ski sur ce glacier, etc. seront de la partie pour votre plus grand plaisir. Vous cheminerez au cœur du massif, entre Grande Ruine, Meije, Agneaux… Autant de sommets marquants du massif qui vont accompagneront durant ce raid. Une immersion au cœur de la montagne sauvage qui vous laissera des souvenirs impérissables et une grande impression de dépaysement.

La Haute-Route Chamonix-Zermatt

Ski de randonnée dans le massif du Mont Blanc

Chamonix-Zermatt est au raid à ski ce que le Mont Blanc est à l’alpinisme : une classique néanmoins incontournable. Cette itinérance à ski, de 6 ou 7 jours voire plus, propose une immersion au cœur des géants blancs du massif du Mont Blanc et du Valais. Aiguille Verte, Aiguille d’Argentière, Pigne d’Arolla, Cervin, etc. vous offriront des paysages de rêve tout au long de ce raid, durant lequel vous expérimenterez progression skis sur le dos et crampons aux pieds, rappel, ski en terrain glaciaire… Les nombreuses variantes possibles et les remontées mécaniques permettent d’adapter le programme à de nombreux niveaux. Vous devrez cependant être bon skieur et en bonne forme physique pour profiter en toute sécurité de chacune des journées de ce magnifique voyage. Dépaysement garanti !

Ca y est, les spatules vous démangent ? Une de ces courses vous tente ? Vous avez un autre projet en tête ? Contactez-moi pour en discuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *